explorations

Quand les fleurs vibrent en nous

Il est de plus en plus courant, chez certains thérapeutes spécialisés, de se voir prescrire des gouttes d’élixirs floraux afin d’aider à la remise en équilibre de certaines pahtologies physiques ou à la transmutation en profondeur de conditionnements ou schémas psychologiques déstabilisants. Les plus connus de ces élixirs sont ceux du Dr Bach, mais il en existe de nombreux autres, tels les élixirs californiens, ou ceux de Perelandra.

Comment expliquer que quelques gouttes de ces extraits floraux dilués dans de l’alcool puissent avoir un impact aussi puissant et efficace sur notre état intérieur ? Pour notre esprit occidental habitué aux explications cartésiennes, il est parfois difficile de se satisfaire d’arguments invoquant « l’esprit de la plante », que les cultures plus enclines à œuvrer de concert avec le monde végétal et animal accepteront de façon plus spontanée.

Grâce aux mesure LVA pratiquées sur des élixirs floraux, nous avons pu établir de manière concrète et vérifiable les actions de ces extraits de fleurs sur notre signature psycho-énergétique. Il apparaît en effet que des liens très clairs existent entre la fréquence vibratoire d’un élixir floral, les traditions qui y sont historiquement associées, les ressentis d’une personne à son contact et les effets notoires mesurés ensuite sur l’énergie émanant de cette personne.

Ces effets portant à la fois sur le corps physique, sur rayonnement des chakras, sur les mémoires propres à l’individu, ainsi que sur son état d’esprit.

La fleur dont l’élixir concentre les vertus se révèle ainsi dans une panoplie de constats empiriques venant confirmer les objectifs visés par son utilisation.

Pour illustrer cela, nous avons réalisé une expérience de mesure LVA sur le myosotis, fleur réputée pour sa capacité à réactiver le souvenir des êtres chers (cette fleur est d’ailleurs devenue le symbole utilisé par les associations luttant contre la maladie d’Alzheimer).

Pour découvrir cette expérience dans le détail, CLIQUEZ ICI