explorations

Les lieux parlent grâce au LVA

Exemple d’une mesure dans un coworking

Le LVA permet et facilite une interprétation détaillée des fréquences vibratoires psycho-énergétiques d’un lieu. De la même façon qu’émane d’une personne, d’un groupe de personnes, d’un produit ou d’un objet une certaine « couleur vibratoire », un lieu comporte également sa « carte d’identité » en matière de fréquences énergétiques mesurables.

Signature vibratoire du lieu de travail

Qu’il s’agisse d’un site en plein air, d’une habitation, d’un lieu de travail, d’un lieu sauvage, tout espace donné vibre d’une certaine façon. Celle-ci dépendra de nombreux facteurs, notamment des événements survenus à cet endroit et de l’intention posée par ses occupants présents et/ou passés. La fréquence vibratoire sera également perçue -inconsciemment la plupart du temps- par les personnes qui s’y trouvent et ce, de différentes façons selon la résonnance avec le propre vécu de ces personnes, avec leurs mémoires anciennes ou certaines expériences marquantes qui se sont ancrées en elles. Ainsi, certains se sentiront apaisés et nourris par un lieu donné, tandis que d’autres éprouveront au contraire une sensation de malaise, voire carrément l’envie de fuir. 

C’est ce que nous avons pu observer dans un espace de coworking, dont nous avons mesuré les fréquences psycho-énergétiques. Nous avons également eu l’occasion de converser avec certains des travailleurs qui le fréquentent afin d’en connaître le ressenti directement vécu.

 

Il s’agit d’une ancienne usine, fermée suite à la délocalisation de sa production à l’étranger. Les bâtiments ont été entièrement rénovés et aménagés de manière créative et artistique par la propriétaire, elle-même artiste et désireuse de rendre cet endroit chaleureux et inspirant.

 

La mesure LVA a permis de distinguer deux grandes tendances dans l’information transmise :

 

  • D’une part, la fréquence fait écho à l’intention des gérants de faire de cet espace un lieu qui rassemble, qui encourage les échanges, qui réconforte et rassure tout en boostant l’inspiration des travailleurs grâce à un cadre lui-même extrêmement inspiré. Cela est ressenti vibratoirement par une grande partie des travailleurs qui s’y rendent régulièrement.

 

  • D’autre part, nous avons pu observer la résonance existante entre le passé de cette ancienne usine délocalisée (autrement dit source d’inquiétudes, de stress, d’instabilité et d’activation d’un instinct de survie et de l’envie de fuir) et les mémoires réactivées par cette fréquence chez certaines personnes ayant vécu des situations traumatisantes suscitant également l’envie de fuir. Ces personnes, malgré les bonnes énergies du lieu, ne sont pas  restées longtemps dans le bâtiment.

 

Cette expérience est révélatrice de la manière dont les lieux résonnent en nous et font écho à certains aspects de notre être, de notre mémoire, de notre personnalité. En révélant l’existence et la teneur de ces résonances, le LVA nous aide à mieux nous connaître, et à identifier ce qui ce qui correspond à nos aspirations profondes.

 

Pour découvrir la description détaillée de cette expérience,