EN SAVOIR PLUS

Les informations du corps

A l’heure du « boom » des neurosciences et des progrès constants de la biologie quantique, il n’est plus à prouver qu’il existe un lien étroit entre notre corps physique et notre psychologie.

Il est également de plus en plus avéré que les états d’âme, les schémas de fonctionnement et les conditionnements mis en place par notre psyché, souvent de façon inconsciente, ont un impact profond et conséquent sur notre santé.

Ces impacts toucheront d’abord les corps énergétiques qui nous entourent (qui constituent l’aura), dont nous sommes souvent peu conscients mais qui exercent sur le corps physique une influence déterminante. Si les déséquilibres énergétiques ne sont pas pris en soin, ils inscriront peu à peu leurs effets dans la matière, à savoir celle des tissus, organes et cellules qui nous constituent.

 

Apparaîtront alors des pathologies, signes ultimes de nos dysharmonies profondes, qui ne sont finalement que le sommet d’un iceberg dont l’amplitude est souvent beaucoup plus large que celle identifiée par la médecine occidentale conventionnelle, attachée à soigner les symptômes plutôt qu’à en guérir les causes.

L’identification desdites causes, leur prise de conscience par le patient et sa capacité à les reconnaître sont pourtant autant d’étapes nécessaires à la guérison. La personne, en reconnaissant un comportement, une image mentale ou une croyance à laquelle elle s’était identifiée jusqu’alors, qui quelque part la « constituait » dans sa façon de fonctionner, pourra l’observer avec suffisamment de recul pour accepter de s’en détacher. Selon les cas, le thérapeute proposera divers soins et/ou produits destinés à accompagner le patient dans cette transmutation. Une fois franchie cette étape de prise de conscience et de distanciation, le mécanisme à la base du déséquilibre n’est plus alimenté, ce qui affaiblit la tension énergétique initiale créatrice de la pathologie, qui disparaîtra souvent complètement.

 

(Il arrive cependant que certaines pathologies soient déjà tellement ancrées et installées dans le corps physique qu’un travail holistique en profondeur ne pourra qu’en diminuer l’impact sans pour autant annihiler complètement les symptômes déjà présents).

Pour illustrer ce parcours thérapeutique – qui, bien que très profond, peut se faire très rapidement-, nous vous proposons de découvrir l’expérience réalisée avec le LVA sur une personne atteinte d’acouphènes, à qui les médecins avaient dit qu’il n’existait aucun remède, Cliquez ICI